Meltina RPG Index du Forum
 
 
 
Meltina RPG Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Troubles nocturnes

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Meltina RPG Index du Forum -> L'Empire -> La région d'Otiluke
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Yorn
Impériaux

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 36
Localisation: Au front

MessagePosté le: Mar 15 Juil - 15:32 (2008)    Sujet du message: Troubles nocturnes Répondre en citant

Yorn ne dormait pas. Il était des nuit comme celle ci où il n'en éprouvait pas le besoin. Surtout lorsqu'il savait que des combats pouvaient éclater. Cette nuit de plus, il savait qu'ils pouvaient éclater plus qu'à un autre moment. Certainement parce qu'il le voulait et qu'il avait tout fait pour, mais quoi qu'il en soit il les attendait patiemment dans sa tente. En buvant un vin qu'il avait emporté avec lui, il se penchait sur des cartes du front métan. Ils semblait se concentrer sur une campagne qui n'aurait peut-être jamais lieu, l'Impératrice lui avait dit qu'elle avait besoin que cette guerre perdure, lui n'était de cet avis. Il aimait l'empire, il ne voulait que sa gloire, mais en sacrifier inutilement les fils était une erreur politique et de commandement grave. Alors il étudiait cette carte, avec les faiblesses de l'ennemi, les avantages des troupes de l'empire. Il lui semblait qu'une campagne bien orchestrer pourrait rendre ce peuple indiscipliné l'esclave de l'Impératrice. Il voyait d'ailleurs comment la mener, petit à petit, les mouvements de troupes devenaient clairs à ses yeux, jusque dans les moindres détails. Ils voyaient tout, il avait ces visions clair et nette du déroulement des choses. Comme si tout défilait devant ses yeux comme s'il y était.

L'heure passait, plus elle avançait, plus il se perdait dans ses pensées et ses réflexions. Qu'attendait-il au juste ? Une victoire ? Une défaite ? Ou simplement une bataille pour tester l'ennemi. Il avait la certitude que ce serait une victoire, mais à vrai dire, même une défaite lui aurait été bénéfique. Qui allait attaquer ? Comment ? Il ne le savait pas. Et pourtant, il savait qu'il allait gagner. Comme si cela était déjà écrit. Il devait gagner. Puisqu'il l'avait imaginé ainsi, tout comme il avait imaginé cette campagne en territoire métan.

Soudain, quelque chose l'intrigua à l'extérieur. Comme un pressentiment, comme s'il sentait quelque chose arriver. Son instinct était en alerte, cela arrivait. En cet instant précis, quelle heure était-il ? Il ne le savait même pas, ce pouvait être l'aube comme le mileu de la nuit, il n'aurait pas su répondre. Mais si la question avait concerné sa victoire, il vous aurez répondu avec une précision exemplaire sur des évènements qui ne s'étaient même pas encore produit...
_________________
Il faut toujours tout voir, tout prévoir, sinon, c'est la défaite...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 15 Juil - 15:32 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Abhorash
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juil 2008
Messages: 25
Localisation: Dans les ténèbres de la nuit....

MessagePosté le: Mar 15 Juil - 15:55 (2008)    Sujet du message: Troubles nocturnes Répondre en citant

Cela faisait plusieurs heures qu' Abhorash regardait le campement impériale depuis les bois, et cela faisait plusieurs heures qu' il attendait que les hommes de Yorn ne soit épuiser à avoir veiller toute la nuit. Abhorash mit ce temps pour songer un peu à sa vie. Depuis 1300 ans qu' il parcourt cette terre, il as réussit à trouver certain savoir caché et secret qu' un homme simple ne devait pas savoir. Mais lui avait la sagesse pour le faire. Il savait ressusciter les morts, pas leur redonner une âme, cette dernière ne pourras jamais revenir d' ailleurs, mais rendre aux corps sans vie un semblant de vie primaire. Tout ce que ses cadavres se rappellent de leurs vie  sont leur malheurs et leurs désespoir et, pour les guerriers, leur bataille où ils trouvèrent la mort. Ainsi se jettent-ils sur leurs ennemis avec une force et une haine millénaires.
A chaque fois qu' Abhorash passait sur un ancien champ de bataille, où des milliers de soldats anonyme furent enterres à la hâte, ils les sentaient. Pas par un des 5 sens, mais il savait qu' un bataille avait eu lieu à cette endroit et pouvait ainsi rappeler ces corps pour le servir. Il avait, pour ainsi dire, énormément de troupes immortelles à ses ordres, dicéminées à travers le monde, dans les endroits qu' il as visité et accomplit son sombre rituel. Mais la sagesse millénaires qu' est la sienne lui as apprit à ne s' en servir qu' en cas de nécessite.
C' était justement une de ses armées mort-vivantes qui attendait dans les bois, le moment du combat.
Ils sont encore vêtus de cuirasses rouillées, et leurs mains sans vie serrent des épées, des haches, des lances et des boucliers dont ils se servirent en des temps oubliés.

L' aube pointa bientôt ses premières lueurs, les soldats impériaux, exténués par leur nuit de veille ou encore plongé dans les bras de Morphée ne ce doutait alors pas de ce qui allait arriver, sauf peut-être Yorn, qui devait s' attendre à une attaque. Apres tout, il avait tout fait pour qu' elle survienne. Les troupes immortelles se mirent silencieusement en marche, obéissant aux ordres de leur Maitre, Abhorash.

C' était un vision cauchemardesque, près de 8000 corps sans vie; avançant vers le campement ensommeillé. Ce n' était une horde barbare, mais une armée discipliné. Elle était divisée en 8 bataillons de mille "hommes", chacun couvrant près de 100 mètres de largeur. Les bataillons des deux extrémités étaient munit de lance, afin de repousser toutes cavalerie qui aurait tenter d' attaquer par les flanc. Les soldats qui était au dernières lignes des bataillons avaient eux aussi des lances, destinées au même effet. Tandis que les premières lignes étaient équipée d' armes au corps à corps. Il n' y avait aucun archer, pas la moindre arme à distance, et cela était normale, car c' est arme étant faite en bois, elle ont pourrie depuis longtemps, mais certain morts étaient munis d' une torche enflammé, afin de mettre le feu au campement.

Au loin, on entendit enfin sonner l' alarme dans le camp, alors que l' armée d' outre-tombe n' était plus qu' 500 mètres de la barricade, les impériaux devaient être drôlement épuisée pour ne pas avoir remarqué l' armée avant... C' est à ce moment
que les musiciens portèrent à leurs mâchoires des trompes rouillées pour libérer une plainte irréelle et spectrale. Leurs bannières en lambeaux claquent dans la bise surnaturelle qui accompagne leur marche, les mort-vivants avancérent de plus belle, comme mue par une force et une vitalité irréel.

Abhorash était très intrigué par ce qui allait ce passé. Il ne s' inquiétait pas pour son armée, mais pour celle des humains, comment allait-il combattre? Leur arcs et arbalète ne serviraient à rien, puisque les flèches et carreaux ne blesseront pas les morts. La magie des archimages n' aurait elle aussi aucun succès puisque le feu ne feras aucun effet aux soldats d' outre-tombe étant donné que ses derniers ne peuvent ressentir ni peur, ni douleur. Seul les fantassins et arme blanche des soldats serviraient à quelque chose. Pour mieux apprécier le spectacle, Abhorash fit de nouveaux pousser des ailes noires sur son dos et s' s'envola afin de survoler le camp et pour avoir un meilleur vue sur l' ensemble de la bataille. Ainsi, il pourrait voir les manœuvres ennemies et prévenir son armée par télépathie.

Comment Yorn allait-il faire pour gagné cette nouvelle bataille? Car il était évidant qu' il allait gagné, Abhorash n' avait aucun doute la dessus, il voulait seulement effrayer les impériaux et semé le trouble dans leurs rangs.

_________________
Abhorash, Membres du Conseil de la Rébellion.
Longue est l' étude des arts nécromantique, mais le temps n' est plus un problème pour un érudits immortels...

http://meltina.xooit.fr/t34-Abhorash.htm#p195
Revenir en haut
Yorn
Impériaux

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 36
Localisation: Au front

MessagePosté le: Ven 18 Juil - 22:54 (2008)    Sujet du message: Troubles nocturnes Répondre en citant

Un capitaine, envoyé par l'un des chefs de guerre de garde, entra, essoufflé dans la tente du Commandant. L'ennemi arrivait. Environs huit mille homme, venant de la forêt. Une marche assez rapide. On supposait que c'était des morts vivants, mais on était pas sûr. Un elfe sur une tour affirmait cependant que c'en était. Pour le moment il faudrait se fier à cela. Un sourire sadique et serein s'afficha sur le visage du Commandant. Cela commençait...

Il sortit en courant de sa tente. L'alerte venait seulement d'être donnée. Certainement que la discussion sur ce qu'était exactement l'ennemi avait pris du temps. Les soldats sortaient de leurs tente rapidement, déjà moitié armés. Chacun se dirigeait vers le bord de la cuve naturelle dans laquelle ils avaient construit le camp pour la nuit, qui était le plus prêt de la forêt. Le flanc qui allait être attaqué. Alors le Commandant commença à donner des contre ordre à organiser les troupes d'une façon différente de celle qui paraissait la plus évidente. On lui confirma que c'étaient des morts-vivants. Il fit signe aux mille archers de prendre leurs épées plutôt que leurs arme de jets, elles étaient inutiles. En quelques instant les trois mille soldat du camp rejoignirent leurs nouvelles formations. Au moment ou la troupe ennemie apparue au sommet de la cuve, tout le monde était en place. Cela grâce à son système de roulement qui avait donné à chaque soldat les trois quart de la nuit pour repos. Ils étaient donc ni trop endormis, ni trop fatigués. Ils étaient prêts à se battre.

Le fait de se battre contre ces créatures les terrifiait. Ils avaient peur. Mais ici, il n'y avait pas de fuite possible. Les pentes de la cuve où ils étaient terrés étaient assez abruptes pour ne permettre une avancée rapide que dans un seul sens, celui de la descente, celui de la charge ennemie. Sans fuite possible, les hommes se battraient avec la peur au ventre, cette peur les animaient. Une victoire contre de tels monstres serait d'autant plus bonne pour leur moral.

Les morts vivants, commencèrent alors leur descente dans la cuve et leur charge effrénée vers le camp. Ils parvinrent rapidement aux quelques défenses de bois de celui-ci, défonçant en quelques instants tout ce qui pouvait gêner leur progression. Détruisant en un simple petit ralentissement les fortifications du camp. Ils débarquèrent alors dans le camps, entre les tentes alignées. Ils commencèrent alors à entrer dans les tentes à les brûler, à détruire encore tout ce qu'il y avait à détruire dans cette première partie du camp. Pourtant aucun soldat ne se trouvait plus dans cette partie du camp. Celle ci était vide. Et l'ennemi, en fouillant chaque tente, chaque recoin, pour tuer et détruire, se trouver à faire autre chose que se tenir prêt à se battre. Les deux tiers de l'armée ennemie étaient descendue dans cette cuve. Les soldats étaient maintenant tous prêts, en formation, ils n'attendaient qu'une seule chose, l'ordre de leur commandant.

En effet, il n'y avait aucun soldat dans la partie du camp qui était déjà sous le joug de l'ennemi. Yorn l'avait complètement vidé, il avait donné l'ordre de le déserté totalement. Cela fut facile grâce aux prédispositions qu'il avait prises avant même que la bataille ne s'engage. Il avait en premier lieu demandé à ce que le flanc, ouvert sur le marais. Ainsi, l'attaque ne pouvait venir de ce flanc, qui était trop bien protégé, et la majorité de ses troupes étaient basé à l'opposé de l'attaque actuelle. Exactement à l'endroit où Yorn avait regroupé ses troupes. De plus, il avait ordonné aux soldats de construire un camp deux fois trop grand pour eux dans la partie envahie, ce qui avait plut aux hommes puisqu'ils disposaient de plus d'espace. Les morts-vivants perdaient donc deux fois trop de temps à fouiller un camp deux fois trop grand, inutilement.

Yorn donna alors l'ordre. Les machines de guerres tirèrent. D'énormes rocks s'écrasèrent sur l'ennemi qui subi ses premières pertes. Tout de suite après, une charge fulgurante des soldats d'élite de l'armée de l'empire. Ceux si frappèrent avant même que l'ennemi pu régir, lui infligeant de sérieuses pertes, sans pourtant subir de véritable perte à l'inverse. L'ennemi, surpris et pris de court se regroupa pour faire front et charger les troupes de Yorn. Trop tard, puisque les lanciers et hallebardiers, parés de leurs grands et lourds boucliers, arrivèrent à leur tour et formèrent une ligne de front, protégeant les troupes déjà engagées. Ainsi un rempart amovible se forma, couvrant toute la largeur de la cuve, empêchant l'ennemi de déborder. Bien protégés derrières leurs boucliers, les soldats encaissèrent la charge de l'ennemi sans dégâts et commencèrent à la repousser donnant des coups de lance et d'épée dans la masse compacte de l'ennemi.

Yorn se tourna vers le mage qui se trouvait à ses côté, avec un sourire il lui dit :

"C'est l'heure"

Le mage sourit à son tour. Il savait certainement ce qui allait se passait. Sans attendre, il élança son bras vers le ciel, qui commençait à s'éclaircir. Un rayon d'énergie s'éleva dans les airs, visible à des lieues à la ronde, certainement au delà même de la plaine.

Au loin, un cor résonna...
_________________
Il faut toujours tout voir, tout prévoir, sinon, c'est la défaite...
Revenir en haut
Abhorash
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juil 2008
Messages: 25
Localisation: Dans les ténèbres de la nuit....

MessagePosté le: Ven 18 Juil - 23:13 (2008)    Sujet du message: Troubles nocturnes Répondre en citant

Abhorash sourit. Cet humain était décidément très intelligent. Il avait réussit à prendre à revers les mort-vivants et ainsi à les attirer dans un coupe-gorge. L' armée défunte se battrai quand même, ne connaissant ni la peur, ni la surprise, ni la douleur. Il ne s' inquiétait pas du rayon de lumière et du cor qui sonna quelque instant après. Ils combattaient. Ils savait que le seul moyen pour eux d' avoir à nouveau la paix eternel étaient de mourir en servant leur maitre. Bien que les impériaux les ait prit à revers, cela les laissa de marbre. Il se battaient avec une force et une rage que les soldats soldats humains en furent impressionnés. IL n' avait pas prévus cela, ils avaient cru que cette armée n' était qu' un tas d' os, c' est pourquoi il ne se battirent pas comme d' habitude et subirent des pertes lors de la contre attaque mort-vivante.
Pendant que le gros de l' armée d' outre tombe se battait contre l' armée  impériale, un bataillon de 1000 unités pénétrât dans les tentes qui jouxtait les flancs de l' armée impériale puis sortirent en déchirant la toile et en poussant des cris spectraux et irréaux.
 L' armeé impériale fut, à son tour, prit à revers, le flanc nouvellement attaqués resistat couragesement, mais le premier menacait de ceder.

Sur les autres flanc extérieur de l' armée d' Abhorash, toutes les troupes c' était retournée, lance abaissées, prêt à recevoir n' importe quelles armée qui essairait de les prendre à revers.

_________________
Abhorash, Membres du Conseil de la Rébellion.
Longue est l' étude des arts nécromantique, mais le temps n' est plus un problème pour un érudits immortels...

http://meltina.xooit.fr/t34-Abhorash.htm#p195
Revenir en haut
Janel
Sang mêlé

Hors ligne

Inscrit le: 30 Avr 2008
Messages: 78
Localisation: en mission pour l'Impératrice

MessagePosté le: Sam 19 Juil - 12:57 (2008)    Sujet du message: Troubles nocturnes Répondre en citant

Janel était en compagnie du flanc assailli. Ils étaient en mauvaise posture mais rien n'était perdu. Les ex-archers ne tarderaient pas à venir en renfort.
L'ennemi progressait le long des rangées de tentes tandis que les hommes refluaient lentement, faisant payer chèrement chaque pouce de terrain perdu. C'était le moment! Après avoir lancé quelques boules de feus bien senties dans les lignes adverses Janel s'aperçut curieusement que les morts ne semblaient pas dérangés par ces flammes qui leur léchaient les os et les brûlaient doucement! Seules les déflagrations des sorts faisaient du dégat.
"Rooh merde! Même avec un feu de forêt sur le dos ils avançent comme si de rien n'était et ils tombent plusieurs minutes après les jambes réduites en cendres." *TILT* "Eurêka! La voila la solution! Pour les empêcher d'avancer il faut leur supprimer les jambes. Et en plus ces abrutis de squelettes me donnent un avantage considérable en brulant les tentes! Haha c'est dans la poche!"

Janel contourna la colonne ennemie qui passait a travers les tentes tranformées en torche. Janel leva les bras et entre chaque rangée de tentes surgit un mur de flammes. Les squelettes ralentirent cherchant à contourner l'obstacle. Ils ne pouvaient pas alors il fonçèrent tête baissée dans les flammes! "Tsss quelles têtes brûlées ca promet!" Puis Janel se mit a rire de son jeu de mot à l'humour plus que douteux! Il reprit son sérieux, voyant que les morts-vivants n'étaient pas impressionés le moins du monde par les flammes et qu'ils les traversaient comme si c'était une flaque d'eau il décida de passer au niveau supérieur. Il leva les bras et intensifia son sort. Le résultat fut pour le moins éblouissant car les flammes devinrent bleues puis blanches! La chaleur était insoutenable, les squelettes qui traversaient la barrière se désintégraient littéralement. Leurs os se réduisant immédiatement en cendres sous l'effet des flammes. Janel unt un rictus de satisfaction macabre puis reproduisit son sort le long de toute la rangée de tente. Le flanc était momentanément hors de danger. Les squelettes se réduisant en cendres cramaient par dizaine, puis une centaine disparût dans les flammes. Son sort consumait son énergie mais ses flammes consumaient ses ennemis. Ils furent réduits à la moitié de leur nombre initial.

Janel estima que 500 squelettes était un nombre suffisant.

Il embrasa son épée de la même flamme blanche et sa lame devint aussi flamboyante qu'un éclair. Il annula son sort et chargea l'ennemi avec ses troupes. Les squelettes qui n'avaient plus de tendons et de muscles étaient beaucoup trop lents pour lui. Ou plutôt il était trop rapide. Il moissonnait les os. "Requiem" chantait le glas des morts.
_________________
"La Sagesse c'est d'avoir des reves suffisamment grands pour ne pas les perdre du vue quand on les poursuit". Oscar Wilde
http://meltina.xooit.fr/t17-Janel.htm
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Abhorash
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juil 2008
Messages: 25
Localisation: Dans les ténèbres de la nuit....

MessagePosté le: Sam 19 Juil - 14:04 (2008)    Sujet du message: Troubles nocturnes Répondre en citant

*Un sort joliemment accomplit!*

C' est avec un énorme sourire qu' Abhorash avait vu Janel lancé un sort si puissant qu' il ne restait plus que quelques milliers de squelettes sur le champ de bataille.  Mais même avec tout les sort du monde, il n' arriveras pas à vaincre son armée! Abhorash claqua des doigts et alors tout cessa. Les squelettes arrêtèrent de combattre sous les yeux étonnés des impériaux. Puis l' armée d' outre tombe recula et se regroupa en une masse énorme et grouillante. Les impériaux se préparaient à) charger, mais avant qu' ils n' aient put faire le moindre geste, une énorme lueur noire jaillit des squelettes, elle avait beau être noires, elle aveugla quand même les humains, qui  fermèrent les yeux en se protégeant de leurs bras. Soudain, une ondes de choc sortit du rayon noire et se propagea en tout sens. Les squelettes morts disparurent, ainsi que le millier de soldats impériaux morts. Puis lorsque la lumière cessa, les squelette avaient disparut. Ils n' y avait plus de traces d' eux.
Intrigués, les impériaux restérent à leurs places. ne savant que faire. Les squelettes étaient partis, ainsi que les corps de leurs frères, tuer dans la bataille. Sur les 5000 impériaux qui avaient combattus, un milliers était morts, mais il étaient morts aux champs d' honneurs.

Abhorash sourit, en voyant les troupes impériales se disperser, afin de retourner se coucher, et de remettre un peu d' ordre dans le camp.
 

_________________
Abhorash, Membres du Conseil de la Rébellion.
Longue est l' étude des arts nécromantique, mais le temps n' est plus un problème pour un érudits immortels...

http://meltina.xooit.fr/t34-Abhorash.htm#p195
Revenir en haut
Yorn
Impériaux

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 36
Localisation: Au front

MessagePosté le: Sam 19 Juil - 17:24 (2008)    Sujet du message: Troubles nocturnes Répondre en citant

(HRP : Ahahahahahah ! Comme si c'était possible !^^ Une bataille ne se joue pas comme cela du tout ! Je crois que vous êtes partis dans un petit trip tous les deux, vous n'avez pas tenu compte de ce que j'ai dit, ni même des contraintes d'une bataille...

Premièrement, la charge des morts-vivants peut-être totalement encaissée sans trop de perte puisque seul un assaut de cavalerie pourrait facilement percer un front de lancier et de hallebardiers munis de boucliers lourds (des boucliers lourds sont par définitions très résistants et large, les fantassins ont tendance à s'écraser dessus, en essayant de passer par dessus, les morts vivants, si courageux soient-ils, n'échappent pas à la règle...). Le fait que le falnc menace de tomber au contraire et cent fois plus plausible, et des assauts répétés peuvent le faire céder effectivement. Mais Janel part le défendre.

Le problème c'est que je trouve sa magie trop puissante, trop énorme, il devrait être complètement épuisé, trop fatigué pour faire quoi que ce soit d'autre après avoir utilisé un pareil sort pendant quelques minute. De plus, les morts-vivants ne sont pas sensés être stupides, ils feront tout pour éviter le feu et trouver un autre angle d'attaque... Sans parler du fait que quand Janel parle de la moitié, il s'agit bien entendu de la moitié du bataillon qui attaquait le flanc... Ce n'est pas la totalité de l'armée qui soudain réduite, mais le bataillon (et encore cela reste pour moi exagéré).

Quand au millier de mort que mon armée est sensé subir, il est totalement inconcevable. Pour le moment, je ne peux pas en compter plus de 150-200 grand maximum et je miserais sur les 400-500 à tout casser pour les morts vivants... Soyons réaliste, ma première charge est lancée par l'élite de mon armée, elle surprend l'ennemi, mais celui-ci est éparpillé, on peut compter entre 100-150 morts, plus les machine de guerre on peut ajouter 20 à 30 morts. Mes pertes sont minimes, ils s'agit de quelques soldats isolés, 10 ou 20 soldats. Plus la charge des lancier, moins efficace, 50-70 morts. Charge des morts-vivants, 30 ou 50 morts pour moi, et c'est déjà beaucoup. On peut donc compter : 170-250 perte pour les morts vivants, 40 à 70 morts pour moi.

Continuons donc, le combat continue après la charge entre ceux qui ont chargé, qui se retrouvent entassés contre des grands boucliers, avec des mouvements limité, et mes soldats qui ont une puissante protection et une plus grande liberté de mouvement. 50 à 70 pertes pour les morts vivants, peut-être 10-20 chez moi. Puis, sur un flanc, une de tes charge porte ses fruits et réussi à l'affaiblir grâce à un assaut plus puissant. Cela implique un sacrifice de plusieurs morts vivants (30 à 40), mais aussi une belle perte pour moi (70 à 80, ils sont tout de même protégés derrières leurs boucliers. Janel débarque, lance un sort ultra puissant qui fait tenir le flanc, mais n'arrête pas les combats, 100 à 150 morts pour les morts vivants. Sur tout le reste de la bataille, les combats continuent avec toujours un avantage pour moi et mes boucliers, 30 à 40 pertes chez les morts vivants, 10 à 20 pour l'empire. On en est là... Faisons les comptes :
380-550 pertes chez les morts vivants (donnons 465 pour faire précis) et 130-190 pour l'empire (donnons 160). Bref il me reste 4840 hommes contre 7535...

Il faut garder en tête qu'une bataille dure longtemps, très longtemps, plus les effectifs sont grands, plus elles sont longues. Pour terminer une bataille comme celle-ci il faudrait normalement des heures et heures, vous ne pouvez pas régler une telle chose en quelques instants. De plus, lord d'une bataille, sauf dans les bataille moderne menée par des fanatiques, seuls 10 à 20% des hommes meurent généralement, le reste est soit blessé, soit prisonnier, ou s'est enfui, ou alors est tout simplement debout, victorieux...

Enfin, je trouve que le coup de l'armée qui disparaît est tout simplement impossible, non seulement parce que dans ta fiche il n'y a rien de tel, mais aussi parce que l'invocation est sensé t'avoir surépuisé, et puisque tu es quand même dans les cieux, je doute qu'il ne te reste énormément de magie...

Quelques modifications s'imposent, il me semble... Les dés sont loin d'être lancés, il y a encore beaucoup à faire.../HRP)

_________________
Il faut toujours tout voir, tout prévoir, sinon, c'est la défaite...
Revenir en haut
Abhorash
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juil 2008
Messages: 25
Localisation: Dans les ténèbres de la nuit....

MessagePosté le: Sam 19 Juil - 18:13 (2008)    Sujet du message: Troubles nocturnes Répondre en citant

impossible que les mort-vivants sois surpris, puisqu' il ne peuvent éprouvé aucun sentiments, si ce n' est l' envie et la haine. Il ne se sont donc pas éparpillés, ce qui as décontenancé tes soldats d 'élite. Puis comme tu la si bien dit, tes hallebardier son équipé de bouclier lourd qui ne leur permet pas de grande manouevre puisque tes soldats se sont mit en ligne, mes mort-vivants eux, ne sont presque aps équipé, si ce n' est de vieille cuirasse roullié et des petit bouclier. Mes soldats ont donc une plus grande mobilité et puisque je vois la bataille d' en haut, je peux leur dire où aller si un coin menace de ceder. Donc on va dire que pour l' instant, cela reste tres serré, mais moi je compterais plus de morts chez les vivants, je dirais au moins 230, pour 420 chez les morts, puisqu' il ne se sont pas éparpillé.
_________________
Abhorash, Membres du Conseil de la Rébellion.
Longue est l' étude des arts nécromantique, mais le temps n' est plus un problème pour un érudits immortels...

http://meltina.xooit.fr/t34-Abhorash.htm#p195
Revenir en haut
Yorn
Impériaux

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 36
Localisation: Au front

MessagePosté le: Sam 19 Juil - 20:20 (2008)    Sujet du message: Troubles nocturnes Répondre en citant

(HRP: La surprise ne tient pas à ce qu'ils ressentent, mais à un fait militaire, ils font autre chose que se mettre en formation pour encaisser un charge, ils sont éparpillés puisqu'ils sont en train de détruire le camp et qu'ils sortent d'une charge assez longue, c'est inévitable... Quoi qu'il en soit, ils ne sont pas prêt à recevoir une charge, le fait qu'ils soient éparpillés en sauvent en réalité, puisque s'ils avaient été groupés, il auraient subit plus de perte, ils y aurait simplement eut plus de monde à tuer pour mon élite...

Leur mobilité réduite s'explique par le fait qu'ils soient très nombreux et qu'ils s'entassent sur les boucliers, ils sont gênés les uns par les autres, c'est un problème très fréquent pour un troupe d'assaut, mais après un certains temps, les troupes s'éclaircissent et reprennent l'avantage de la mobilité, c'est pourquoi la ligne de front de doit pas rester immobile, tout cela prend juste du temps.

Ensuite, en effet, tu vois tout ce qu'il se passe d'en haut, tu peux donc diriger tes troupes, leurs ordonner des mouvement. Comme un combat qui reste statique fini toujours par une boucherie, la stratégie se définie par des mouvements des troupes, je vais faire des mouvement, il est normal que tu en fasse^^. L'attaque sur le flanc devait certainement être l'un de ses mouvement, en tout cas ça y ressemble^^...

Bref, si tu veux que j'ai plus de morts, je te rappelle que tu as une supériorité numérique, donc si tu fais une bataille d'usure je risque de perdre... Enfin, je bougerais quoi qu'il arrive essaye de bouger aussi, du mieux que tu peux^^/HRP)

_________________
Il faut toujours tout voir, tout prévoir, sinon, c'est la défaite...
Revenir en haut
Janel
Sang mêlé

Hors ligne

Inscrit le: 30 Avr 2008
Messages: 78
Localisation: en mission pour l'Impératrice

MessagePosté le: Lun 21 Juil - 10:19 (2008)    Sujet du message: Troubles nocturnes Répondre en citant

HRP: Mon sort m'a effectivement épuisé! Lorsque je prends mon épée je me lance physiquement dans la bataille parceque je n'ai plus la force de jeter de tels sorts. Mon RP suivant devait me faire blesser et ensuite je me retirerai pour regagner mon énergie. Par contre je pense que le nombre de victimes n'est pas trop abusé (ou alors pas énormément). Lorsque les flammes sont déjà présentes je perds beaucoup moins de force à les créer (c'est ca qui est vraiment difficile). Ceci dit j'en perds beaucoup à faire monter leur température et à ce niveau là tout chose qui traverse s'en retrouve consumé avant d'avoir franchi les flammes (même de la roche! ...bon ok quand même pas un menhir). Donc je pense que les squelettes "morts" sont a peu près vraisemblables puisqu'ils avançaient sur les flammes et que je les ai pris de cours.

Bon après j'ai ptet surestimé le nombre total de pertes ennemies. (Pour les connaisseurs je me suis inspiré d'un sort de Warhammer et dont j'ai lu l'efficacité dans le Codex Impérial je crois donc même un homme simple pouvait faire ce sort mais a moins grande échelle! Mais moi non plus je ne suis pas un homme simple ^^)

Ceci dit j'ai pris pas mal de liberté et je peux arranger tout cela. Sachant qu'en ce moment j'ai produit un effort tel que j'ai l'impression d'avoir traversé les Alpes en 3 jours, sans matériel approprié et sans rations journalières (pour vous donner une idée de mon état de fatique). Mais la aussi j'ai une botte secrète qui peut parer a cela (ingéniosité quand tu nous tiens ^^)
_________________
"La Sagesse c'est d'avoir des reves suffisamment grands pour ne pas les perdre du vue quand on les poursuit". Oscar Wilde
http://meltina.xooit.fr/t17-Janel.htm
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Janel
Sang mêlé

Hors ligne

Inscrit le: 30 Avr 2008
Messages: 78
Localisation: en mission pour l'Impératrice

MessagePosté le: Ven 25 Juil - 23:35 (2008)    Sujet du message: Troubles nocturnes Répondre en citant

HRP: Je double poste.

Bien évidemment j'ai cramé les squelettes du BATAILLON uniquement. Dans leur élan ils se sont jetés dans les flammes que j'ai dressées de part et d'autres de leurs rangs (oui j'ai dressé plusieurs mur de flammes successifs) Bon j'ai un peu abusé les pertes, meme avec leur élan seuls 100 voire 200 Grand Max auraient péri. Je rectifierai.
Maintenant je suis assez exténué, ma puissange magique a fortement diminué mais je suis toujours en état de guerroyer donc je reste avec le flanc PAS SI AFFAIBLI que cela grace a la charge des morts vivants que j'ai Ralentie. Donc je pense que nous pouvons tenir sans trop de problèmes jusqu'a l'arrivée des renforts (bon nous ne tiendrons pas 3 jours non plus ^^)
Voila voila petit pardon
_________________
"La Sagesse c'est d'avoir des reves suffisamment grands pour ne pas les perdre du vue quand on les poursuit". Oscar Wilde
http://meltina.xooit.fr/t17-Janel.htm
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:03 (2018)    Sujet du message: Troubles nocturnes

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Meltina RPG Index du Forum -> L'Empire -> La région d'Otiluke Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com